Depuis vingt-quatre ans, le Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde contribue à entretenir le dialogue avec le sacré à travers son légendaire forum et la mise en exergue des arts et de la musique.

 

Incarnant un symbole de dialogue des religions, des cultures, il élève la réflexion, invite aux échanges et interrogations indispensables dans un monde en pleine mutation économique, politique et social.

Le festival de Fès des musiques sacrées du Monde est à l’image de sa médina : franchir ses portes est une manière de s’imprégner de traditions millénaires, de valeurs de tolérance et de spiritualité.

Les générations défilent au cours des siècles mais l’âme de la ville se perpétue et ce grâce aux ramifications entretenues entre les différentes traditions culturelles creuset de l’Histoire du Maroc mais également artisanales à l’origine du tissu social qui la compose.

Cette capacité à mettre en valeur son patrimoine artisanal national -dont celui particulièrement riche de Fès- a donc permis au Maroc d’acquérir un rayonnement international sans pareil.

La Médina de Fès a été entièrement restaurée avec la réhabilitation de plus de 27 monuments emblématiques Foundouks, Médersas, Kissarias… avec une approche originale pour leur donner une vie et une animation telle qu’elle existait originellement.

 

L’art de la calligraphie, de la musique andalouse, le melhoun, le travail des zelliges, du plâtre, du bois, de la ferronnerie et du cuivre, la gastronomie, le caftan… ont magnifié l’art de vivre à la marocaine et contribué à son rayonnement à travers le Monde.

 

C’est pour cette raison que cette 24eme édition célèbrera cet art de vivre à travers la thématique retenue, « Les Arts Ancestraux ».

 

Ainsi du 22 au 30 juin, le festival des musiques sacrées de Fès fera le lien, dans cette nouvelle édition, entre un héritage artisanal exceptionnel dont la pierre angulaire demeure la spiritualité et une création contemporaine offrant des perspectives prometteuses.

La programmation musicale du festival rassemblera cette année plus d’une vingtaine de pays. De la solidarité mondiale avec Goran Bregovic et ses lettres à Sarajevo, aux tissages musicaux orchestrés par le maître Jordi Savall, au Gospel de Soweto d’Afrique du Sud le festival n’en finira pas d’étonner son public, un public fidèle et sans cesse renouvelé grâce à son exigence intellectuelle et artistique.

Fès et son Festival sont heureux de vous accueillir.

Abderrafih Zouitene

Président