Ibrahim Maalouf invite Haïdouti Orkestar / Un pont musical entre les cultures/ France, Belgique

 35.00

BAB MAKINA

UGS : BM-11-06 Catégories : ,

Description

Ibrahim Maalouf, trompette
François Delporte, guitare
Haïdouti Orkestar : Zeki Ayad Çölas, chant Edika Gunduz, chant, Sylvain Dupuis, tapan, batterie Denys Danielides, soubassophone Mihaï Pirvan, saxophone, zurna Jasko Ramic, accordéon, Justin Lardi, percussions, Martin Saccardy trompette, Charlotte Auger, Manel Girard, Alon Peylet, tubas, Nuria Rovira Salat, danse

Voilà plus de dix ans que le trompettiste Ibrahim Maalouf défend la dimension sacrée de la fête avec l’Haïdouti Orkestar, composé de musiciens venant d’un peu partout : Europe de l’Est, Afrique du Nord, Europe du Nord, Andalousie, Moyen-Orient… Et c’est ainsi qu’il présente ce projet : « A l’origine de tout, il y a des peuples qui se déplacent. Ce sont ces nomades qui ont bâti les cultures sédentaires auxquelles l’immense majorité d’entre nous se sentent appartenir. Tout le temps, partout, et depuis toujours ce sont les croisements des peuples qui bâtissent les cultures de demain. Les musiques qui naissent de ces rencontres sont à la fois apaisantes, nostalgiques, festives mais aussi révoltées. Chaque thème, chaque mélodie, devient un hymne, un hymne aux déplacés, un hymne au temps, un hymne aux espaces « mouvants » et un hymne aux hommes qui se doivent de s’aimer malgré leurs différences ».

Né à Beyrouth en 1980, Ibrahim Maalouf est aujourd’hui l’instrumentiste le plus populaire de la scène musicale française. Son travail de métissage des genres est reconnu partout dans le monde depuis plus de 15 ans. Sa carrière l’a amené à voyager à travers plus de 40 pays dans le monde et à se produire dans les plus prestigieuses salles de spectacles, notamment à Istanbul devant un Volkswagen Arena complet et au Lincoln Jazz Center de New York, haut lieu du jazz dans le monde. En 2016, il entre dans l’histoire en devenant le premier jazzman à remplir la plus grande salle de concert en France. La même année, il est qualifié de « virtuose » par le New York Times. Récompensé à deux reprises, par une Victoire du Jazz et par deux Victoires de la Musique, il est le seul instrumentiste à recevoir cette prestigieuse distinction en plus de 35 ans d’existence. Pour sa carrière, lui ont été décernés le prix honorifique de Chevalier de l’Ordre du Mérite et de Chevalier des Arts et des Lettres. L’Unesco a également récompensé Ibrahim Maalouf du titre de « Jeune artiste oeuvrant pour le dialogue interculturel entre les mondes arabe et occidental ». Cuivres flamboyants, percussions éclatantes, accordéon virtuose, voix suave et racée, Haïdouti Orkestar c’est un brass band qui depuis quatorze ans pérégrine aux confins des Balkans, de la Turquie et de l’Orient. Fruit de rencontres entre musiciens français, grecs, turc, tsigane de Roumanie et de Serbie, le Haïdouti partage son amour des musiques et des peuples.