ALI REZA GHORBANI – CHANTS DE PERSE – IRAN

ALI REZA GHORBANI – CHANTS DE PERSE – IRAN

ALI REZA GHORBANI – CHANTS DE PERSE – IRAN

  • Date: 20 Jun 2020
  • Heure: 16:00
  • Lieu: COMPLEXE BEN YOUSSEF
  • Prix: €20

CHANTS DE PERSE
La tradition persane est à la fois sacrée et exaltée, contemporaine et profondément intemporelle
IRAN

Alireza Ghorbani : chant
Saman Samimi : composition, kamanche
Milad Mohammadi : tar
Pouya Saraei : santour
Zakarya Yousefi : daf, bendir

« Il y’a qu’une seule raison pour laquelle nous avons suivi Dieu dans ce monde : pour encourager le rire, la liberté, la danse et l’amour » Rumi

Malgré les nouveaux défis d’une mondialisation anarchique, la musique persane connait l’émergence d’une nouvelle génération d’artistes et de musiciens qui ont su transfigurer la sonorité paradisiaque d’une musique dont les origines remontent à l’Antiquité. La musique persane grâce à la souplesse de ses compositions, au choix des radifs, conjugués à la tradition de sa transmission -de maître à élève- demeure une musique au répertoire impressionnant et vivant. Au-delà d’une technique parfaitement maîtrisée, tout l’art du chant classique persan réside également dans l’apprentissage de cette poésie transmise à travers l’espace-temps d’un voyage qui nous mène des palais de Chiraz et d’Ispahan aux montagnes et déserts de la Route de la Soie. Alireza Ghorbani est l’un des plus grands interprètes actuels de chant persan, mesuré ou non-mesuré (radif ou tasnif), et maîtrise les techniques vocales les plus rares. Alireza Ghorbani est né dans une famille religieuse, il apprendra très jeune la prosodie et la cantillation coranique. Plus tard, vocaliste soliste de l’orchestre national d’Iran, Alireza Ghorbani dans sa quête de l’art du chant persan, radif » et « tasnif » entretiendra une étroite collaboration avec le compositeur Farhad Fakhreddini. En 2004, il participe à l’album “Calligraphies Vocales”, l’art du chant classique persan en trio avec Djamchid Chemirani et Daryoush Tala’i. Son interprétation des textes des grands poètes persans qui ont bercé son adolescence, deviendra pour lui une inspiration constante. Notamment, dans son travail à travers “Les chants brûlés”, il rend hommage au grand Rumi ainsi qu’à Omar Khayyam dans “Ivresses”, aux côtés de Dorsaf Hamdani. Dans sa dernière quête, Alireza Ghorbani nous convie à un voyage initiatique au Gulistan, le « jardin des roses », lieu d’inspiration des grands poètes persans tels Hafez, Sadi et Rumi, tout en nous initiant à l’univers d’auteurs contemporains comme Mohamed Reza Shafie Kadkani et Fereydun Moshiri. À travers des compositions originales de Saman Samimi.