Mon cœur est aussi impuissant

Que le fleuve

Inaccessible à toutes les parties

Et la chute creuse son cours

De la fin de la source

Jusqu’au début de la mer 

~ Maya Sabah (poétesse syrienne)

 

 

Yasmine Hamdan est la princesse rebelle d’une scène musicale arabe et plus particulièrement libanaise en pleine mutation. Incarnation d’un genre nouveau, elle délivre une émotion intemporelle, tout en témoignant d’une sorte d’aristocratie nomade, écho de ses déplacements incessants, à un jeune âge, du Golfe à Beyrouth, de la Grèce à la France.

Soucieuse de porter l’héritage féminin arabe d’antan, elle n’hésite pas à puiser son inspiration auprès de chanteuses du début du XXe siècle jusqu’aux années 1970, de la Péninsule arabique à l’Egypte. Certaines, femmes de l’ombre, certaines femmes de lumière telles Aisha El Marta, Nagat El Saghira, Asmahan, Shadia ou Mounira El Mehdeyya.

Yasmine présentera son nouvel album : Al Jamilat, « Les belles » (mars 2017 / Crammed Discs). Cette exploration, elle l’a imaginée avec la complicité des producteurs anglais Luke Smith (Depeche Mode, Lily Allen…) et Leo Abrahams (Brian Eno, Carl Barât…), ainsi qu’avec les contributions des musiciens new-yorkais Shahzad Ismaily (un fidèle de Laurie Anderson, Lou Reed, John Zorn ou Marc Ribot) et Steve Shelley (membre du célèbre groupe Sonic Youth).

À rebours d’une pop banalisée, calquée maladroitement sur un modèle américain, il y a dans son style electro-folk une élégance mystérieuse, une sensualité aérienne dont la théâtralité, de prime abord discrète, se révèle à travers des riffs de guitares étirés, envoûtants.

 

Site web : http://www.yasminehamdan.com/en/

Artistes

Date du Spectacle

17 mai 2017

Heure du Spectacle

08:00

Prix d'entrée

Emplacement de l'évènement

Salle de la Préfecture