La Macanita - Espagne
© Jean Louis Duzert
<< Précédent Suivant >>  

La Macanita

Tomasa Guerrero Carrasco, La Macanita, née en 1968 à Jerez de la Frontera, est considérée depuis l’âge de 10 ans comme une des révélations du chant. Elle tient son surnom de celui de son père, El Macano, mais son chant déchiré et pur vient du souvenir de sa mère : “J’ai ressenti et entendu le flamenco déjà dans le ventre de ma mère. Depuis, il ne m’a plus quitté”. Sa première expérience en tant que chanteuse a commencé dans sa ville natale comme membre du jeune et célèbre groupe España‐Jerez sous la direction de Manuel Morao. Parallèlement elle participe au choeur de villancios (chants de Noël) de la Cátedra de flamencología.
 
Elle donne à 15 ans son premier récital solo et c’est le début d’une carrière professionnelle qu’elle partage avec d’autres artistes de Jérez : El Torta,
Moraíto, Capullo... À partir de 1985 elle se produit régulièrement au Los
Canasteros et au Zambra, deux des tablaos les plus populaires de Madrid.
Elle se fait connaître du grand public quand Manolo Sanlucar enregistre sa voix sur l’album Tauromagia, un des disques de flamenco les plus vendus.
Elle intègre ensuite la troupe de Manuel Morao « Gitanos de Jerez » et participe au spectacle Flamenco‐Esa Forma de Vivir qui remporte un grand succès.
 
Elle sort son premier album en 1989 A La Luna Nueva. Suivront Jerez‐Xeres‐Sherry et son tout dernier album La Luna de Tomasa. La Macanita s’est produite dans les plus grands festivals et salles d’Europe :
London South Bank Centre, festival STIMMEN en Allemagne, Auditorium de Barcelone. Avec sa voix chaude, voilée, qu’elle casse à volonté, La Macanita passe du chant profond à l’allégresse festive. Réputée pour ses bulerías, soleares, siguiriyas, fandangos, et les villancios de Noël, elle est aussi connue pour son aptitude naturelle à intégrer la danse de manière immédiate et opportune. La Macanita possède une voix qui vient d’un autre âge.
 
En 2002 sort le disque ‘La luna de Tomasa’, produit par Isidro Sanlúcar et avec la guitarre de Moraíto. Elle intervient régulièrement dans des festivals flamencos tel que Jerez, Caja Madrid ou Flamenco pa’Tos. Lors de la saison 2008/2009 elle présente à travers le circuit flamenco le spectacle “Jerezanas” aaux côtés de María del Mar Moreno. Début 2009 elle sort un nouveau projet discographique ‘Solo por eso’, produit par Pachón et avec les guitarres de Manuel Parrilla et Diego del Morao. Elle participe au spectacle El cielo de tu boca de Andrés Marín au Festival de Cannes 2011 et à Viva Jerez au Festival de Jerez 2012. Comme une réincarnation de La Niña de los Peines, son chant est absolument pur et totalement flamenco sans ajout d’artifice. Pendant ses concerts, elle apporte un sang nouveau au flamenco.
 
DISCOGRAPHIE
Sólo por eso. 2009 Nuevos Medios
La Luna de Tomasa. 2002 Senador
Jerez – Xères – Sherry. 1998
Nuevos Medios
La Luna Nueva. 1996 Warner
Con el Alma. 1995 Auvidis
 


L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

7 Juin 2013 : 21H

Bab Al Makina